Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Ajoutez un logo, un bouton, des réseaux sociaux

Cliquez pour éditer

Mercredi 25 mai 2016 journée internationale des enfants disparus, 

si importante à tous ceux et celles pour qui cette journée, est le temps du souvenir et de la mémoire.

 

C’est aussi le temps des bilans.

 

Toutes les familles d’enfants disparus, doivent chaque jour déployer une énergie considérable pour faire progresser ces dossiers complexes et tenter de garder la tête haute malgré : 

 

. Leur quotidien :

  • des procédures judiciaires longues, laborieuses et coûteuses,
  • une justice débordée,
  • des remplacements à répétition des juges d’instruction qui ne permettent pas d’inscrire dans la durée l’instruction correcte de ces dossiers toujours trop longs.

 

. L’absence de réponses concrètes de la part des pouvoirs publics et des institutions supposées les représenter sur :

 

  • l’établissement de statistiques fiables et vérifiables de tous les enfants disparus en France permettant ainsi de mieux évaluer cette problématique,
  • l’absence de rapport indépendant permettant d’apprécier l’efficacité des enquêtes menées par les services chargés de les retrouver,
  • l’absence de retour d’expérience sur la procédure Alerte Enlèvement,
  • l’absence d’un organisme unique et efficace d’aide aux familles,
  • l’identification des enfants qui apparaissent dans les documents images et vidéos saisis dans les dossiers de pédophilie,
  • les trafics d’enfants.

 

Si cette journée du 25 mai est celle du souvenir, elle est SURTOUT et PARTOUT en France pour tous ces enfants et leurs familles le symbole d'un COMBAT difficile.

N'oublions pas les enfants disparus

Soyons solidaires