Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Ajoutez un logo, un bouton, des réseaux sociaux

Cliquez pour éditer
9 janvier 2021 : Discours Eric Mouzin 10 décembre 2020 : Fin des fouilles 8 décembre 2020 : les fouilles ... Depuis 18 ans, se sont succédés ... 12 novembre 2020 : Appel à témoins 12 octobre 2020 - Respect 21 aout 2020 - L'enquête en cours ... 9 mars 2020 - Pas de commentaire sur l'actualité Mai 2018 : Dessaisissement refusé Mars 2018 : demande dessaissement de la PJ 9 janv. 2018 - plainte contre l'état (vidéo) 27 novembre 2017 : Un seul corps de juge ! 13 octobre 2017 : lettre à Mr Bayrou 10 octobre 2017 : les parents n'apprennent pas ... 25 mai 2017 : Rdv M. Bayrou, Garde des sceaux 17 décembre 2016 : Etat des lieux amer ... 23 avril 2015 - L'activation "Alerte Enlèvement" 3 janvier 2012 : Demande dessaisissement 5 janvier 2011 : Retrouver Estelle (livre) 12 novembre 2010 - Décès de Christopher 25 mai 2010 : discours E. Mouzin - Fond. Enfance 26 janv. 2010 : Appel au ravisseur 9 janvier 2010 : Portrait vieilli d'Estelle 15 sept. 2009 : Suppression du défenseur d'enfants 2 mars 2009 : Question à Me Dati, Garde des sceaux 18 février 2009 : La "piste Estonienne" s'évanouit 17 janvier 2009 : Une nouvelle piste ? Octobre 2008 : Bilan de l'année Octobre 2008 : RDV au Ministère de l'intérieur 31 janvier 2008 : droit au respect des victimes 17 nov. 2007 : L'hypothèse "Fourniret" relancée 20 octobre 2007 : Agitation médiatique 2 juin 2007 : Journée contre le tourisme sexuel Avril 2007 : E. Mouzin et S. Renon à Washington 16 avril 2007 - sortie d'un livre : Mensonge! 11 avril 2007 : Rép. candidats aux Présidentielles 6 fév. 2007 : lettre candidats des Présidentielles 7 mai 2006 : Madisson et Mathias Février 2006 : Non à l'oubli ! 28 janvier 2006 : L'association engage une action 28 janvier 2006 : meurtre d'Audrey 27 janvier 2006 : 30 ans de réclusion 26 janvier 2006 : Charlène enlevée ... 9 décembre 2005 : maudit 9 janvier ... 29 novembre 2005 : Mise en place "Amber Alert" 22 novembre 2005 : Aurelia retrouvée 5 octobre 2005 : 1000 jours écoulés 18 mai 2005 : nouvel effet d'annonce? 18 mars 2005 : 35 affaires bientôt élucidées? 12 mars 2005 : la police abandonne la piste F. 8 janvier 2005 : la piste locale privilégiée... Janvier 2005 : arbre souvenir 24 novembre 2004 : création Fédération Cristal 19 novembre 2004 : E. Mouzin lance un appel ... 13 mai 2004 : Conf. de presse : Le Bilan 8 janvier 2004 - La thèse de l'enlèvement ... Janvier 2004 : rapport Ministère de la Justice 14 octobre 2003 : Rapport de l'ONU 4 juillet 2003 : Projet Structure Enfants disparus 7 Juillet 2003 : Lettre à Mr Sarkozy, Ministre Juillet 2003 : Suite à la rencontre à Washington 4 juillet 2003 : l'association présente à l'Armada 29 juin 2003 : Banderole pour les 10 ans d'Estelle Juin 2003 : Portrait robot ... 4 mai 2003 : lâcher de ballons à la brocante 1er mai 2003 : Marathon de Sénart 29 mars 2003 : Tournoi des 6 nations - Rugby 9 mars 2003 : Semi Marathon de Paris

Prévention : "800 000 tapis de souris pour les CM2"
Encore un effet d'annonce à l'occasion de la journée internationale des enfants disparus ?

Le 18 mai 2005, le Ministère de l'Education Nationale a annoncé le lancement d'une action destinée à tous les élèves de CM2. Intitulée "Sur la Toile, méfie-toi des pièges !". Elle comprendra notamment la distribution, le 25 mai prochain, de 800 000 tapis de souris - un par élève - mettant en avant les "dix commandements de l´internaute prudent". On pourrait discuter du choix de ce slogan censé inviter nos écoliers à la prudence ! On s'interrogera plutôt sur l'efficacité d'une telle initiative, si elle ne devait pas trouver son prolongement dans un véritable travail d'explication sur la durée et de sensibilisation des enfants et de leurs éducateurs. 

Car en la matière la tâche est immense, tant les risques se sont développés ces dernières années et face à la méconnaissance qu'ont beaucoup de parents des pratiques du Net et de leurs évolutions. D'après Interpol par exemple, 500 000 images pédopornographiques circuleraient en permanence sur Internet, et 17% des jeunes de 11 à 17 ans auraient déjà été confrontés à des contenus violents et/ou pornographiques. Par ailleurs, une étude Américaine réalisée en 2001 montrait déjà que 19% des adolescents avaient été sollicités sexuellement au moins une fois sur le Net. Alors que l´usage d´Internet par les enfants et adolescents explose, à la maison ou à l´école (selon la Sofres, 87% des jeunes de 11 à 17 ans se déclarent familiers avec l'utilisation d'Internet), beaucoup de leurs ainés en sont encore à se familiariser avec la pratique d'un simple traitement de texte et ignorent la plupart du temps tout de ce qui se cache réellement derrière des mots comme "chat"[1], "blog" [2] ou "wiki"[3]. Par ailleurs, dans un rapport remis mardi 17 mai au Ministre de la Santé, de la Solidarité et de la Famille, il est souligné que les risques liés à l'utilisation d'Internet touchent désormais les enfants de 7 à 8 ans, c'est-à-dire dès les classes de CE1 et CE2. 

On peut se féliciter de cette première action d'envergure au plan national. Elle ne devra pas se limiter à un simple effet d'annonce et devra être suivie par la mise en oeuvre d'une véritable politique de prévention et d'accompagnement sur le long terme. Il s'agit en effet d'aller beaucoup plus loin que les simples recommandations, dans la mesure où l'usage de ces outils va devenir incontournable. En effet, ils s'imposent de plus en plus comme le support de nouvelles pratiques sociales. Anne Kohen-Kiel, anthroplogue, est par exemple convaincue que les jeunes apprennent aujourd'hui à se socialiser à travers la technologie : "...La génération des 15-25 ans est la première à être née avec le clavier dans une main et avec le portable dans l'autre. C'est leur oxygène.... La communication virtuelle est idéale pour les adolescents car elle permet de prendre le temps de s'exprimer. Ce n'est pas un face à face, effrayant, difficile ou embarassant, particulièrement pour les timides. Un véritable échange se crée et c'est, d'ailleurs, ce partage de l'expression de soi qui rend la communication online si puissante pour les adolescents. Cela leur permet de tester plusieurs rôles et personnalités à un âge où l'on se cherche et où on a du mal à être bien dans sa peau...".

On ne doit pas oublier que l'enfant et tout particulièrement l'adolescent, être en construction par excellence, est nécessairement amené à tenter de nouvelles expériences. Rien ne garantit qu'il lui sera facile, dans ce contexte si particulier du contact virtuel où il se croit protégé à tort par un anonymat tout relatif, de prendre conscience des limites à ne pas franchir pour éviter les situations à risque. Combien sont-ils à avoir dialogué avec des "amis" inconnus, échangé leurs passions, partagé leurs émotions, sans imaginer une seconde que "la copine de 15 ans qui aime se peigner comme Brytney Spears dans son dernier clip" n'est autre qu'un prédateur qui cherchera à obtenir des informations personnelles à la moindre baisse de vigilence, après un long travail de mise en confiance ? 

Que dire d'autre part de certains logiciels qui prétendent protéger nos chérubins en leur empêchant de saisir une liste de mots consédérés comme hautement confidentiels (Nom, Adresse, N° de téléphone, Age, etc...) et qui se contentent souvent de stocker le dictionnaire correspondant dans une arborescence enfouie du disque dur d'un ordinateur. On peut légitimement s'interroger devant tant d'angélisme, quand on connaît l'agilité et la puissance des nouveaux "Chevaux de Troie" tels que les "SpyWares" et la facilité avec laquelle ils sont capables de pénétrer au sein d'un système pour en récupérer les données les mieux protégées.

Toute politique de prévention qui entend réussir doit donc s'appuyer sur un ensemble d'acteurs aux compétences multiples (technologues, enseignants et éducateurs, sociologues, psychologues, juristes, police, milieu associatif...), organisés en véritables réseaux de vigilence. Elle passe notamment par une action forte en direction des enfants mais aussi des parents qui doivent pouvoir jouer pleinement leur rôle d'éducateur dans un domaine qui semble pour l'instant les avoir plutôt dépassés tant du point de vue des pratiques que des risques qui les accompagnent. De nombreuses initiatives ont vu le jour dans ce sens, parfois depuis plusieurs années, dans certains pays Européens comme la Belgique, le Royaume Uni ou encore la Suisse. La France semble elle aussi prendre conscience du problème et plusieurs campagnes ou mesures de sensibilisation sont en train de se mettre en place, dont celle qui sera lancée le 25 mai prochain. Mais une telle ambition nécessitera des moyens financiers et de coordination importants qui supposent un engagement sur le long terme de la part des pouvoirs publics.

Vous pouvez aller plus loin en visitant les quelques sites qui sont référencés ci-dessous. Ces sites proposent des études et des pistes de réflexion sur l'ensemble des risques inhérents à l'usage d'Internet et apportent des conseils à tous, enfants, adolescents, parents ou éducateurs pour mieux les appréhender et apprendre à mieux y faire face.

N'hésitez pas à nous faire part de vos propres suggestions en nous faisant parvenir des documents ou des adresses de sites qui vous paraissent intéressants et utiles par l'intermédiaire du mail de l'association :  public@association-estelle.org

[1] Chat : c'est un mode de conversation instantané entre plusieurs internautes. Vous pouvez le faire soit sur certains sites Internet où à l'aide de logiciels spécialisés comme ICQ ou Messenger.
[2] Blog : sorte de journal intime accessible à tous les internautes. Le rédacteur est appelé weblogger ou blogger . On dit aussi weblog. (pour aller plus loin : http://fr.wikipedia.org/wiki/Weblog)
[3] Wiki : désignait initialement la base de données minimale permettant à des internautes de mettre à jour le site qu’ils visitaient. Désigne dorénavant les sites collaboratifs (mis à jour directement par les internautes utilisateurs). On parle de "Open Editing" en référence à Open Source (du contenu éditorial ouvert). Le premier wiki est apparu en 1995. Le terme wiki provient de l’hawaïen wiki wiki, qui signifie vite. (pour aller plus loin : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wiki)