Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Ajoutez un logo, un bouton, des réseaux sociaux

Cliquez pour éditer
9 janvier 2021 : Discours Eric Mouzin 10 décembre 2020 : Fin des fouilles 8 décembre 2020 : les fouilles ... Depuis 18 ans, se sont succédés ... 12 novembre 2020 : Appel à témoins 12 octobre 2020 - Respect 21 aout 2020 - L'enquête en cours ... 9 mars 2020 - Pas de commentaire sur l'actualité Mai 2018 : Dessaisissement refusé Mars 2018 : demande dessaissement de la PJ 9 janv. 2018 - plainte contre l'état (vidéo) 27 novembre 2017 : Un seul corps de juge ! 13 octobre 2017 : lettre à Mr Bayrou 10 octobre 2017 : les parents n'apprennent pas ... 25 mai 2017 : Rdv M. Bayrou, Garde des sceaux 17 décembre 2016 : Etat des lieux amer ... 23 avril 2015 - L'activation "Alerte Enlèvement" 3 janvier 2012 : Demande dessaisissement 5 janvier 2011 : Retrouver Estelle (livre) 12 novembre 2010 - Décès de Christopher 25 mai 2010 : discours E. Mouzin - Fond. Enfance 26 janv. 2010 : Appel au ravisseur 9 janvier 2010 : Portrait vieilli d'Estelle 15 sept. 2009 : Suppression du défenseur d'enfants 2 mars 2009 : Question à Me Dati, Garde des sceaux 18 février 2009 : La "piste Estonienne" s'évanouit 17 janvier 2009 : Une nouvelle piste ? Octobre 2008 : Bilan de l'année Octobre 2008 : RDV au Ministère de l'intérieur 31 janvier 2008 : droit au respect des victimes 17 nov. 2007 : L'hypothèse "Fourniret" relancée 20 octobre 2007 : Agitation médiatique 2 juin 2007 : Journée contre le tourisme sexuel Avril 2007 : E. Mouzin et S. Renon à Washington 16 avril 2007 - sortie d'un livre : Mensonge! 11 avril 2007 : Rép. candidats aux Présidentielles 6 fév. 2007 : lettre candidats des Présidentielles 7 mai 2006 : Madisson et Mathias Février 2006 : Non à l'oubli ! 28 janvier 2006 : L'association engage une action 28 janvier 2006 : meurtre d'Audrey 27 janvier 2006 : 30 ans de réclusion 26 janvier 2006 : Charlène enlevée ... 9 décembre 2005 : maudit 9 janvier ... 29 novembre 2005 : Mise en place "Amber Alert" 22 novembre 2005 : Aurelia retrouvée 5 octobre 2005 : 1000 jours écoulés 18 mai 2005 : nouvel effet d'annonce? 18 mars 2005 : 35 affaires bientôt élucidées? 12 mars 2005 : la police abandonne la piste F. 8 janvier 2005 : la piste locale privilégiée... Janvier 2005 : arbre souvenir 24 novembre 2004 : création Fédération Cristal 19 novembre 2004 : E. Mouzin lance un appel ... 13 mai 2004 : Conf. de presse : Le Bilan 8 janvier 2004 - La thèse de l'enlèvement ... Janvier 2004 : rapport Ministère de la Justice 14 octobre 2003 : Rapport de l'ONU 4 juillet 2003 : Projet Structure Enfants disparus 7 Juillet 2003 : Lettre à Mr Sarkozy, Ministre Juillet 2003 : Suite à la rencontre à Washington 4 juillet 2003 : l'association présente à l'Armada 29 juin 2003 : Banderole pour les 10 ans d'Estelle Juin 2003 : Portrait robot ... 4 mai 2003 : lâcher de ballons à la brocante 1er mai 2003 : Marathon de Sénart 29 mars 2003 : Tournoi des 6 nations - Rugby 9 mars 2003 : Semi Marathon de Paris

Disparitions d'enfants : mobilisation pour élucider 35 affaires grâce à une mise en commun des dossiers


Disparitions d'enfants : mobilisation pour élucider 35 affaires 

" La démarche est inédite en France. Le juge Guillou, en charge de l'instruction sur la disparition d'Estelle Mouzin, âgée de 9 ans, le 9 janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne), est à l'origine d'une réunion exceptionnelle d'enquêteurs de police et de gendarmerie qui doit se tenir la semaine prochaine à la préfecture de Nanterre. Alors que le tueur en série Michel Fourniret a donné un alibi solide aux enquêteurs de Versailles en charge de la séquestration d'Estelle Mouzin, les spécialistes de la PJ rassemblés pour l'occasion ont tous en charge des dossiers de disparitions ou de crimes non élucidés de petites filles ou d'adolescentes. Ce sont trente-cinq affaires qui seront évoquées lors de cette réunion. Des enlèvements ou des assassinats dont certains remontent au début des années 1980 et qui se sont déroulés un peu partout en France. « L'idée du juge est que tous ces directeurs d'enquête, qui suivent parfois ces dossiers depuis plus de dix ans, puissent échanger directement leurs expériences, résume une source judiciaire. Nous sommes aujourd'hui équipés de logiciels très performants qui permettent une comparaison des affaires sur le papier. Mais à travers ce genre de réunion, un détail qui n'avait pas jusqu'ici éveillé l'attention d'un enquêteur peut très bien être soulevé par un de ses collègues et ouvrir de nouvelles pistes... Dans certains de ces dossiers, des parents ou des proches ignorent ce que leur fille est devenue depuis près de vingt ans. C'est une souffrance insoutenable face à laquelle nous nous devons de tout mettre en oeuvre pour apporter des réponses. » Outre la disparition de la petite Estelle, voici quelques-unes des affaires qui seront étudiées :

Charazed Bendouiou avait 10 ans lorsqu'elle a disparu. C'était un dimanche de juillet 1987, à Bourgoin-Jallieu, dans l'Isère. En plein après-midi, la fillette sort de l'appartement familial pour déposer un sac-poubelle dans le local à ordures. Elle n'est jamais réapparue. L'enquête avait été close faute d'éléments en décembre 1988, puis finalement rouverte une dizaine d'années plus tard sous l'impulsion de la famille.

Marie-Angèle Domece était, elle, tout juste majeure lorsqu'elle s'est mystérieusement volatilisée dans la région d'Auxerre (Yonne), en 1988. Placée en foyer à la Ddass, cette jeune femme psychologiquement fragile a longtemps été une des victimes supposée d'Emile Louis. Une hypothèse aujourd'hui écartée au profit de celle du tueur en série Michel Fourniret, piste en cours d'analyse.

Aurore Pinçon était une jolie adolescente de 14 ans. Le 21 décembre 1995, elle laisse une lettre d'adieu à ses parents dans leur maison de Guérande (Loire-Atlantique) et disparaît. Ce courrier a initialement conduit les gendarmes à privilégier la piste du suicide, mais son corps n'a jamais été retrouvé et le spectre d'une mauvaise rencontre n'a pu être écarté.

Marion Wagon est sans doute l'enfant dont la disparition a été la plus médiatisée avant l'affaire Estelle. En vain jusqu'à aujourd'hui. Agée de 10 ans, la petite fille a disparu le 14 novembre 1996 à Agen (Lot-et-Garonne), alors qu'elle rentrait de son école pour déjeuner à son domicile. Malgré une mobilisation sans précédent, aucun indice n'a permis de retrouver sa trace.

Cécile Vallin, une lycéenne de 17 ans, a été aperçue pour la dernière fois le dimanche 8 juin 1997, à la sortie de Saint-Jean-de-Maurienne, en Savoie. Les fouilles de la région avec hélicoptère, chiens et secouristes plongeurs n'ont rien donné. Outre ces affaires de disparitions, près de trente meurtres de fillettes ou d'adolescentes restés mystérieux seront également évoqués lors de la réunion de Nanterre. Des dossiers qui, pour certains, remontent à plus de vingt ans comme le meurtre de Marie-Anne, une petite Martiniquaise de 11 ans dont le corps dénudé avait été retrouvé en juillet 1982 sous des gravats dans le XIII e arrondissement de Paris. "

Un article de Stéphane Albouy.

Source : LE PARISIEN (18 mars 2005)