Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Ajoutez un logo, un bouton, des réseaux sociaux

Cliquez pour éditer
9 janvier 2021 : Discours Eric Mouzin 10 décembre 2020 : Fin des fouilles 8 décembre 2020 : les fouilles ... Depuis 18 ans, se sont succédés ... 12 novembre 2020 : Appel à témoins 12 octobre 2020 - Respect 21 aout 2020 - L'enquête en cours ... 9 mars 2020 - Pas de commentaire sur l'actualité Mai 2018 : Dessaisissement refusé Mars 2018 : demande dessaissement de la PJ 9 janv. 2018 - plainte contre l'état (vidéo) 27 novembre 2017 : Un seul corps de juge ! 13 octobre 2017 : lettre à Mr Bayrou 10 octobre 2017 : les parents n'apprennent pas ... 25 mai 2017 : Rdv M. Bayrou, Garde des sceaux 17 décembre 2016 : Etat des lieux amer ... 23 avril 2015 - L'activation "Alerte Enlèvement" 3 janvier 2012 : Demande dessaisissement 5 janvier 2011 : Retrouver Estelle (livre) 12 novembre 2010 - Décès de Christopher 25 mai 2010 : discours E. Mouzin - Fond. Enfance 26 janv. 2010 : Appel au ravisseur 9 janvier 2010 : Portrait vieilli d'Estelle 15 sept. 2009 : Suppression du défenseur d'enfants 2 mars 2009 : Question à Me Dati, Garde des sceaux 18 février 2009 : La "piste Estonienne" s'évanouit 17 janvier 2009 : Une nouvelle piste ? Octobre 2008 : Bilan de l'année Octobre 2008 : RDV au Ministère de l'intérieur 31 janvier 2008 : droit au respect des victimes 17 nov. 2007 : L'hypothèse "Fourniret" relancée 20 octobre 2007 : Agitation médiatique 2 juin 2007 : Journée contre le tourisme sexuel Avril 2007 : E. Mouzin et S. Renon à Washington 16 avril 2007 - sortie d'un livre : Mensonge! 11 avril 2007 : Rép. candidats aux Présidentielles 6 fév. 2007 : lettre candidats des Présidentielles 7 mai 2006 : Madisson et Mathias Février 2006 : Non à l'oubli ! 28 janvier 2006 : L'association engage une action 28 janvier 2006 : meurtre d'Audrey 27 janvier 2006 : 30 ans de réclusion 26 janvier 2006 : Charlène enlevée ... 9 décembre 2005 : maudit 9 janvier ... 29 novembre 2005 : Mise en place "Amber Alert" 22 novembre 2005 : Aurelia retrouvée 5 octobre 2005 : 1000 jours écoulés 18 mai 2005 : nouvel effet d'annonce? 18 mars 2005 : 35 affaires bientôt élucidées? 12 mars 2005 : la police abandonne la piste F. 8 janvier 2005 : la piste locale privilégiée... Janvier 2005 : arbre souvenir 24 novembre 2004 : création Fédération Cristal 19 novembre 2004 : E. Mouzin lance un appel ... 13 mai 2004 : Conf. de presse : Le Bilan 8 janvier 2004 - La thèse de l'enlèvement ... Janvier 2004 : rapport Ministère de la Justice 14 octobre 2003 : Rapport de l'ONU 4 juillet 2003 : Projet Structure Enfants disparus 7 Juillet 2003 : Lettre à Mr Sarkozy, Ministre Juillet 2003 : Suite à la rencontre à Washington 4 juillet 2003 : l'association présente à l'Armada 29 juin 2003 : Banderole pour les 10 ans d'Estelle Juin 2003 : Portrait robot ... 4 mai 2003 : lâcher de ballons à la brocante 1er mai 2003 : Marathon de Sénart 29 mars 2003 : Tournoi des 6 nations - Rugby 9 mars 2003 : Semi Marathon de Paris

 

Conférence de presse : la famille demande le dessaisissement de Meaux

Mardi 3 janvier 2012, une conférence de presse est organisée à 10h30, au cabinet de Me. SEBAN, au 282 bd St. Germain à Paris (4iè étage), en présence d'Eric Mouzin

"J'estime avoir été trompé pendant des années", avait lâché Eric Mouzin début janvier lors du quinzième anniversaire de la disparition de sa fille. « On ne recherche plus vraiment Estelle et je n'ai toujours pas de plan de l'enquête menée ! 

Mr Mouzin demande le dessaisissement du tribunal de Meaux dans l'enquête sur la disparition de sa fille, le 9 janvier 2003 en Seine-et-Marne, estimant qu'il n'est «pas en mesure de traiter normalement un dossier aussi grave». «Les dossiers s'entassent dans le bureau du juge d'instruction (ndlr. à Meaux) sans être classés. Aucune pièce, aucune cote n'est aujourd'hui lisible et donc on se demande si la justice est en mesure d'orienter l'enquête. On a le sentiment que les enquêteurs sont livrés à eux-mêmes, sans aucun contrôle judiciaire», a dénoncé Me Didier Seban,.

«Nous demandons à la fois une enquête par le président de la chambre de l'instruction sur les conditions dans lesquelles cette enquête est menée par le juge d'instruction à Meaux, et également au procureur général près de la cour d'appel de Paris que le dossier soit soumis à la cour de cassation pour être transféré à une autre juridiction», a-t-il insisté.