Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Ajoutez un logo, un bouton, des réseaux sociaux

Cliquez pour éditer
9 janvier 2021 : Discours Eric Mouzin 10 décembre 2020 : Fin des fouilles 8 décembre 2020 : les fouilles ... Depuis 18 ans, se sont succédés ... 12 novembre 2020 : Appel à témoins 12 octobre 2020 - Respect 21 aout 2020 - L'enquête en cours ... 9 mars 2020 - Pas de commentaire sur l'actualité Mai 2018 : Dessaisissement refusé Mars 2018 : demande dessaissement de la PJ 9 janv. 2018 - plainte contre l'état (vidéo) 27 novembre 2017 : Un seul corps de juge ! 13 octobre 2017 : lettre à Mr Bayrou 10 octobre 2017 : les parents n'apprennent pas ... 25 mai 2017 : Rdv M. Bayrou, Garde des sceaux 17 décembre 2016 : Etat des lieux amer ... 23 avril 2015 - L'activation "Alerte Enlèvement" 3 janvier 2012 : Demande dessaisissement 5 janvier 2011 : Retrouver Estelle (livre) 12 novembre 2010 - Décès de Christopher 25 mai 2010 : discours E. Mouzin - Fond. Enfance 26 janv. 2010 : Appel au ravisseur 9 janvier 2010 : Portrait vieilli d'Estelle 15 sept. 2009 : Suppression du défenseur d'enfants 2 mars 2009 : Question à Me Dati, Garde des sceaux 18 février 2009 : La "piste Estonienne" s'évanouit 17 janvier 2009 : Une nouvelle piste ? Octobre 2008 : Bilan de l'année Octobre 2008 : RDV au Ministère de l'intérieur 31 janvier 2008 : droit au respect des victimes 17 nov. 2007 : L'hypothèse "Fourniret" relancée 20 octobre 2007 : Agitation médiatique 2 juin 2007 : Journée contre le tourisme sexuel Avril 2007 : E. Mouzin et S. Renon à Washington 16 avril 2007 - sortie d'un livre : Mensonge! 11 avril 2007 : Rép. candidats aux Présidentielles 6 fév. 2007 : lettre candidats des Présidentielles 7 mai 2006 : Madisson et Mathias Février 2006 : Non à l'oubli ! 28 janvier 2006 : L'association engage une action 28 janvier 2006 : meurtre d'Audrey 27 janvier 2006 : 30 ans de réclusion 26 janvier 2006 : Charlène enlevée ... 9 décembre 2005 : maudit 9 janvier ... 29 novembre 2005 : Mise en place "Amber Alert" 22 novembre 2005 : Aurelia retrouvée 5 octobre 2005 : 1000 jours écoulés 18 mai 2005 : nouvel effet d'annonce? 18 mars 2005 : 35 affaires bientôt élucidées? 12 mars 2005 : la police abandonne la piste F. 8 janvier 2005 : la piste locale privilégiée... Janvier 2005 : arbre souvenir 24 novembre 2004 : création Fédération Cristal 19 novembre 2004 : E. Mouzin lance un appel ... 13 mai 2004 : Conf. de presse : Le Bilan 8 janvier 2004 - La thèse de l'enlèvement ... Janvier 2004 : rapport Ministère de la Justice 14 octobre 2003 : Rapport de l'ONU 4 juillet 2003 : Projet Structure Enfants disparus 7 Juillet 2003 : Lettre à Mr Sarkozy, Ministre Juillet 2003 : Suite à la rencontre à Washington 4 juillet 2003 : l'association présente à l'Armada 29 juin 2003 : Banderole pour les 10 ans d'Estelle Juin 2003 : Portrait robot ... 4 mai 2003 : lâcher de ballons à la brocante 1er mai 2003 : Marathon de Sénart 29 mars 2003 : Tournoi des 6 nations - Rugby 9 mars 2003 : Semi Marathon de Paris

Samedi 9 janvier 2021

Discours Eric Mouzin lors de la marche silencieuse

 

9 janvier 2021

Remerciements pour ceux qui sont venus, remerciements à la mairie toujours présente à nos côtés. Nous vous remercions de respecter les règles COVID 19

  1. La vie de l'association

Les compagnons du devoir produisent à la fin de leur formation un chef-d'œuvre. Pour les membres du bureau et plus particulièrement pour Alain le secrétaire et pour Sophie la présidente, ce chef-d'œuvre est le nouveau site qui a été entièrement remanié. Il retrace en détail l'historique de ces 18 années. Un grand merci pour ce travail réalisé, en un temps record, dans les conditions difficiles du travail à distance.

Les circonstances sanitaires ne nous ont pas permis de tenir l'assemblée générale qui aurait dû avoir lieu avant la marche. Soyons positifs, nous avons prévu de la fixer le 29 mai à proximité immédiate de la journée internationale des enfants disparus ce qui nous permettra de rappeler aussi l'importance de cet événement, de voir l'arbre en fleurs.

À cette date nous espérons savoir plus sur l'enquête et nous pourrons proposer de nouvelles pistes de réflexion à l'association.

Nous avons demandé au service communication de la gendarmerie nationale de venir nous présenter la nouvelle division Cold case et les nouveaux moyens d'enquête. La gendarmerie nationale n'a pas pour habitude d'intervenir publiquement et pour de nombreuses autres raisons n'a pas voulu donner suite à notre demande. L'association est invitée à visiter le service de police judiciaire de la gendarmerie nationale dans les jours prochains.

  1. L'enquête

La dernière fois que nous nous sommes réunis en janvier 2020, Michel Fourniret, ainsi que son ancienne compagne, venaient d'être mis en examen. Pendant l'année 2020, et malgré les difficultés liées à la crise sanitaire la juge d'instruction Madame Khéris a poursuivi l'instruction du dossier. En particulier, au cours du dernier trimestre, trois campagnes de fouilles ont été engagées dans les Ardennes. Elles se sont révélées infructueuses et le corps d'Estelle n'a pu être retrouvé.

La juge d'instruction est aujourd'hui dans l'attente du retour d'analyses qu'elle a ordonnées. Nous en saurons plus dans les prochains jours. Nous la remercions pour son énergie, son efficacité et le dynamisme de son équipe.

J'ai repris quelques dates du parcours criminel de Michel Fourniret qui peuvent être mises en parallèle avec le dossier d'Estelle:

  • Premier crime en 1987
  • Arrêté en Belgique en 2003
  • En juin 2007 dans le cadre de procès à Charleville-Mézières il demande à être jugé dans le dossier d'Estelle. Aucune suite ne sera donnée à cette demande.
  • En janvier 2008, le restaurant ROYAL WOK est démonté
  • En mai 2015, une codétenue de Monique Olivier fournit des informations circonstanciées sur la création de l'alibi téléphonique de Michel Fourniret
  • Le 9 janvier 2018, j'ai décidé de porter plainte contre l'État,
  • Le 6 mars 2020, Michel Fourniret est mis en examen.

Les pièces du puzzle se mettent en place petite à petit. Il ne s'agit pas d'un puzzle à deux dimensions mais d'un puzzle à plusieurs dimensions, car il y a la superposition de plusieurs affaires en différents endroits à différentes périodes.

  1. Je voudrais vous faire part de mes réflexions

Aujourd'hui, j'ai envie d'interroger le sens des événements au-delà de l'écume des jours.

  1. Avons-nous eu raison de nous obstiner ? Les moments d'abattement, quand tous les vents contraires se levaient, auraient pu nous inviter à renoncer. Mais pour utiliser une image de voileux, c'est justement quand rien ne va qu'il faut avancer. Donc un grand merci à tous ceux qui ont mis en place les vents contraires, je pense en particulier :
    1. à l'absence de moyens de la justice. Je rappelle qu'en 2005, il était impossible d'obtenir une copie de la procédure, au motif que le greffe du tribunal de grande instance de Meaux ne disposait pas de scanner,
    2. à l'absence d'implication (version politiquement correcte de l'incurie) de certains juges,
    3. à l'absence de prise en compte de nos demandes par les enquêteurs et du refus de communiquer les procès-verbaux de synthèse indispensable pour comprendre l'organisation de l'enquête. À ce sujet, j'ai prévu d'offrir, à la fin de l'instruction du dossier, au SRPJ de Versailles le livre les décisions absurdes de Christian Morel un excellent livre dont je vous recommande la lecture.
  2. Nous avons eu raison de nous obstiner puisque l'instruction de la juge Khéris permet d'obtenir le nom du coupable. L'instruction de la juge Madame Khéris démontre par l'exemple, qu'il était possible de progresser dans ce dossier. Si le corps d'Estelle reste introuvable, c'est en grande partie en raison de l'absence de réactivité des services d'enquête qui disposaient déjà en 2015 des informations nécessaires pour remettre en cause l'alibi téléphonique de Michel Fourniret.      
    Les professionnels de la justice connaissent les effets de l'incarcération et plus particulièrement de la quasi mise à l'isolement d'un détenu âgé pendant de nombreuses années. La santé physique et mentale de Michel Fourniret est altérée. Aujourd'hui c'est un vieillard aux trois quarts sénile qui est incapable de fournir des réponses claires au juge d'instruction. Pourquoi a-t-on laissé sa santé se dégrader?
  3. Les actions de l'association ont-elles été payantes ? La réponse est oui. Le témoignage de la codétenue de Monique OLIVIER a été obtenu parce qu'elle a décidé, après avoir vu un reportage sur Estelle de participer à sa manière à la recherche de la vérité.         
    C'est aussi l'association qui a recueilli directement des informations d'une personne qui connaissait Michel Fourniret et qui l'avait vu dans les environs de Guermantes le dimanche qui a précédé l'enlèvement d'Estelle.
  4. L'importance des moyens engagés aujourd'hui. Les dernières opérations de fouilles qui ont été engagées au cours du dernier trimestre de l'année 2020 ont mobilisé des moyens importants et généré sans doute des frais considérables. Ces efforts sont rendus, en partie, nécessaires par ce que le dossier n'avait pas été instruit correctement dans les années précédentes.

 Nous avons toujours demandé la mutualisation des informations recueillies dans les enquêtes. Les analyses ADN réalisées en 2019 et 2020 permettent de mettre en examen le couple Fourniret Olivier dans le dossier de Lydie Logé disparue en 1993.

  1. Je voudrais revenir sur la notion de puzzle      
    La dernière pièce du puzzle, c'est retrouver le corps d'Estelle. Quels sont nos sentiments contre un puzzle que nous sommes en train de faire, qui est presque terminé mais qu'il semble manquer quelques pièces ?

Les journalistes m'ont demandé si j'avais ressenti une déception après l'absence de résultat des dernières fouilles. Il y a une réalité : l'absence de résultat et la construction mentale mise en place autour du résultat que l'on veut obtenir. Face à la réalité, c'est notre construction mentale qui doit être revue.   
On dit que les puzzles sont des jeux de patience, je déteste les jeux de patience.

  1. Les deux mis en examen. Michel Fourniret et Monique Olivier.            
    Ils deviennent, au fil du temps et des multiples rebondissements des différentes enquêtes, des personnages « presque romanesques ». Ne nous nous trompons pas. Ce sont des criminels pervers qui planifient, organisent avec méthode leurs crimes, terrorisent leurs victimes avant de les assassiner dans des conditions horribles. Pendant près de 20 ans ils se sont joués de la justice, de l'absence d'instruction efficace des dossiers de leurs victimes. Depuis l'enlèvement d'Estelle, il y a 18 ans ils sont restés silencieux ou ont semé le trouble. Aujourd'hui, ils ne collaborent pas et ne font preuve d'aucun remords.            
    Quand j'entends parler de "l'ogre des Ardennes", je trouve surprenante cette dérive vers le monde des contes, du folklore et de la mythologie. Ces criminels de la pire espèce deviennent ou sont en train de devenir des personnages de fiction. Je considère qu'il s'agit d'une dérive de notre société du spectacle et du travestissement des réalités.

Aujourd'hui la chaîne TF1 a réalisé l'adaptation d'un livre "la mésange et l'ogre" qui retrace les étapes de la vie criminelle de ce couple.

La mère d'Élisabeth Brichet, une victime de Michel Fourniret, assassinée en 1989 dont le corps a été retrouvé au château du Sautou en 2004 me dit: "nous n'allons quand même pas laisser réaliser un film dans lequel nous verrons nos filles se faire violer par Fourniret"

Je cherche à joindre la chaîne qui ne répond pas à nos demandes.

Moi, je ressens en moi, la terreur d'Estelle pendant le trajet de plus de trois heures dans le camion de Fourniret vers les Ardennes.

Alors l'indécence des projets audiovisuels de cette chaîne m'écœure.

  1. Les demandes de l'association

Depuis plusieurs années nous demandons :

  • la création d'un corps de juges spécialisés,
  • l'amélioration des conditions d'enterrements sous X et la collecte systématique d'ADN,
  • la mise en place d'un fichier national des enfants disparus.

Mais aussi, nous voulons attirer l'attention de la justice sur la carence dans la conservation des scellés fautes de moyens financiers. Je voudrais vous donner deux exemples concrets :

  • le camion de Michel Fourniret a été détruit en juin 2010 après avoir été laissé sur un parking à tous les vents. Ce camion aurait dû faire l'objet d'une analyse systématique et d'une recherche d'éléments de preuve. En juin 2010, cela ne faisait que trois ans que Michel Fourniret demandait à être jugé également dans le dossier d'Estelle.
  • La maison de Ville sur Lumes dans lequel il avait l'habitude de se rendre régulièrement et/ou vraisemblablement Estelle a été assassinée, a été vidée de son contenu sur instruction de Michel Fourniret, alors détenu, avant d'être vendue. Il a donc organisé la disparition des éléments de preuve au nez et à la barbe de la justice.

Nous devons également engager une réflexion sur les conditions de défense des familles de victimes sur ces procès au long cours.

Nos avocats, dont nous saluons à nouveau le travail produit, sont engagés dans cette démarche de création d'un corps de juges spécialisés. Nous espérons que le travail commun portera ses fruits.

  1. La frise chronologique qui est devant vous

Je ne vais pas faire de symbolique au ras du trottoir, mais je ne résiste cependant pas à l'envie de rappeler que le tressage des petits fils entre eux assure la solidité de la corde. C'est donc nous tous, qui formons ce lien qui a permis de tenir dans le temps et de faire progresser l'enquête.

 

Nous vous remercions tous à nouveau de votre présence, de votre engagement à nos côtés. Pendant les différents confinements il a souvent été fait référence à la notion de solidarité. J'ai devant les yeux, par votre présence, la manifestation de la solidarité en action.